Les lycéens vont au cinéma.

Comme tous les ans maintenant, l’établissement est inscrit à l’opération « Apprentis et lycéens au cinéma ». Cela constitue pour deux classes de premières et deux classes de Terminales STAV, une formidable occasion de découvrir la richesse du cinéma. Cette opération permettra aux lycéens de s’émerveiller, se cultiver et découvrir le monde grâce au regard de cinéastes représentatifs de la diversité de cet art moderne. Comme chaque année, un choix régional («Une bouteille à la mer» de Thierry Binisti) apporte une vision du conflit Israëlo-Palestinien avec la naissance d'une amitié. Tal est une jeune Française installée à Jérusalem avec sa famille. A dix-sept ans, elle a l’âge des premières fois : premier amour, première cigarette, premier piercing. Et premier attentat, aussi. Après l’explosion d’un kamikaze dans un café de son quartier, elle écrit une lettre à un Palestinien imaginaire où elle exprime ses interrogations et son refus d’admettre que seule la haine peut régner entre les deux peuples. Elle glisse la lettre dans une bouteille qu’elle confie à son frère pour qu’il la jette à la mer, près de Gaza, où il fait son service militaire. Quelques semaines plus tard, Tal reçoit une réponse d’un mystérieux « Gazaman ». Ensuite, à la rentrée des vacances de Toussaint, les anchinois ont découvert avec intérêt « Mustang» de Deniz Gamze Erguven, film Turc de 2014. Il retrace la vie de cinq soeurs qui, sortant de l'école, vont jouer avec des garçons. La débauche supposée de leurs jeux suscite un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées. Dans un autre style, ils visionneront «Alien, le 8ème passager», film de Ridley Scott de 1979. Au cours de son voyage de retour vers la Terre, le Nostromo, un vaisseau de transport spatial, reçoit un message de détresse en provenance de la planète LV-426. L’ordinateur de bord décide de réveiller les sept membres de l’équipage afin de porter assistance. Sur la surface de la planète, ils découvrent un vaisseau spatial, d’origine inconnue, qui semble abandonné depuis des siècles. Un des membres de l’expédition, Kane, découvre des œufs dans les profondeurs du vaisseau spatial. Cette opération d’éducation au cinéma et à l’image est mise en œuvre par la région Nord-Pas-de-Calais en partenariat avec le Ministère de la Culture. A noter qu’un atelier théorique, avec la venue d’un professionnel du cinéma sera proposé à chaque classe pour mieux décrypter les notions du cinéma présentes dans les trois films.